Livre numérique | EPUB EPUB

La fille de la supérette

Murata, Sayaka (1979-....). Auteur - Tamae-Bouhon, Mathilde. Traducteur

Edité par Gallimard. Paris - paru en 2019

A 36 ans, Keiko Furukura est caissière depuis dix-huit ans dans un konbini, supérette ouverte sans interruption. Sa famille s'inquiète qu'elle ne soit pas mariée et peu encline à évoluer sur le plan professionnel. Shiraha, 35 ans et également célibataire, est embauché. Ces deux solitaires imaginent un stratagème afin d'apaiser leur entourage. Prix Akutagawa 2016. ©Electre 2020

Folio

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

vos avis

  • Une caissière de mauvaise foi 4/5

    Etrange roman que la fille de la supérette qui a fait que je ne vais plus faire mes courses sans une certaine appréhension à chaque fois que les caissiers et caissières me parlent. Keiko, l’héroïne, a 36 ans et n’a jamais fait qu’un seul travail : caissière dans l’une des petites supérettes japonaises ouvertes 24h/24. Cette vie de caissière lui a permis de de lui donner une posture, un ton, des gestes, une attitude, un comportement en bref une place dans le monde, elle qui semblait ne jamais avoir le comportement attendu lorsqu’elle était enfant. Avec l’apparition d’un nouveau collègue l’ordre de sa vie est chamboulé. Mais jusqu’où ? L’auteur nous captive et nous sidère. On pense au garçon de café pris en exemple par Jean-Paul Sartre qui joue à être garçon de café en accentuant ses manières et ses gestes, pour mieux endosser son rôle, ce que le philosophe nomme comme la mauvaise foi. Ici la narratrice endosse à plein cette mauvaise foi, elle s’y accroche comme son seul moyen d’existence dans une société où, sous l’apparente liberté, tout est norme, depuis le comportement des enfants, les choix de carrière, la vie amoureuse, la relation à la famille. Dans une société normée à l’extrême comment résister si ce n’est en plongeant à corps perdu dans les habits de cette norme ?

    par Guiom Le 07 juin 2020 à 17:10