Musique

Essiebons special 1973-1984

Ernest Honny, Joe Meah, Ck Mann... [et al.], interprète

Edité par Modulor - paru en C 2021

Dick Essilfie-Bondzie était prêt pour la fête d'anniversaire de ses 90 ans lorsque la pandémie de Covid a frappé. Le légendaire producteur, homme d'affaires et fondateur du puissant label ghanéen Essiebons avait invité toute sa famille et ses amis à l'événement. C'est la déception de devoir reporter cet événement qui a incité Samy Ben Redjeb, fondateur d'Analog Africa, à lui proposer une nouvelle compilation pour célébrer ses contributions au monde de la musique ouest-africaine. En effet, pendant la majeure partie des années 1970, ses labels Essiebons et Dix sortaient ce qui se faisait de mieux dans le domaine du highlife moderne, et ses artistes formaient le gratin des légendes du highlife. C.K. Mann, Gyedu Blay Ambolley, Ko Papa Yankson, Ernest Honny, Rob 'Roy' Raindorf et Ebo Taylor ont tous sorti certains de leurs meilleurs titres sous la bannière d'Essiebons. Pourtant, Dick Essilfie-Bondzie était destiné à une carrière très différente. Né à Apam et élevé à Accra, il a été envoyé dans une école de commerce à Londres à l'âge de 20 ans, et a trouvé la sécurité de l'emploi dans la fonction publique ghanéenne. Mais sa passion pour la musique, inspirée par les sons de la scène highlife d'Accra, ne l'a jamais quitté et, en 1967, il a trouvé un moyen de combiner son amour de la musique et son sens des affaires en ouvrant la première usine de pressage de disques d'Afrique occidentale. L'entreprise, un partenariat avec le label Philips, a été un énorme succès, attirant des clients de tout le continent. Au début des années 1970, il a quitté son poste au gouvernement pour se concentrer sur ses labels et, au milieu des années 1970, il sort avec succès une vague d'albums highlife agités sur la scène musicale ghanéenne. Essiebons Special présente une sélection de travaux obscurs de quelques-uns des plus grands noms du label mais au cours de la numérisation de ses vastes archives de bandes originales, Essilfie-Bondzie a trouvé un certain nombre de chefs-d'oeuvre afrobeat et instrumentaux de l'âge d'or du label au milieu des années 70 qui, pour une raison ou une autre, n'avaient jamais été publiés. Ces chansons sont incluses ici pour la première fois. Malheureusement, Essilfie-Bondzie est décédé avant que la compilation ne soit terminée mais son héritage survit à travers la musique extraordinaire qu'il a offerte au monde de son vivant. L'édition CD inclut un livret couleur de 28 pages.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

vos avis