Coup de ♥ des bibliothécaires

Livre

Le grand marin

Catherine Poulain (1960-....). Auteur

Edité par Éditions de l'Olivier - paru en DL 2016

La narratrice s'embarque, d'un port de l'Alaska, pour un voyage sur un bateau de pêche. Elle découvre la rude vie à bord, le froid et la fatigue, entourée d'un équipage uniquement masculin qui l'adopte au bout de quelque temps. A terre, elle partage les activités des marins et finit par tomber amoureuse. Premier roman. ©Electre 2016

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Le grand marin | Catherine Poulain (1960-....). Auteur
Livre en gros caractères

Le grand marin

Catherine Poulain (1960-....). Auteur - À vue d'oeil - DL 2016

16-17

La narratrice embarque d'un port de l'Alaska pour un voyage sur un bateau de pêche. Elle d...

Le grand marin : roman | Catherine Poulain (1960-....). Auteur
Livre

Le grand marin : roman

Catherine Poulain (1960-....). Auteur - Points - DL 2017

Points (Paris)

La narratrice embarque d'un port de l'Alaska pour un voyage sur un bateau de pêche. Elle d...

Chargement des enrichissements...

vos avis

  • Le grand marin de Catherine Poulain 5/5

    C'est un premier roman. Et je le recommande chaudement. Le thème : une jeune femme s'engage sur un bâteau en Alaska pour la pêche à la morue noire. J'ai beaucoup apprécié le thème, la description de la vie à bord (ce n'est pas une partie de plaisir !!) puis le retour à terre. Le style convient parfaitement à ce récit

    par kamo Le 10 juin 2019 à 16:36
  • Le grand marin 2/5

    Ambitieux mais je n'ai pas vraiment apprécié. Cette femme doit être soit folle soit macho, le livre sent les viscères de poissons, l'alcool, la mer bien sûr, mais démontée, le froid glacial. Bien écrit certes, mais je ne le recommande pas. Son sujet ne me touche pas et c'est long, long, long. Son grand marin, on s'en passe... elle l'aime mais elle ne s'aime pas.

    par Kriss Le 15 janvier 2017 à 21:08
  • Le grand marin 5/5

    Le souffle-vent habite l'auteur mais ne la submerge pas. Son écriture authentique, éthérée à la saveur des embruns. Catherine est vague et île. Elle rappelle avec acuité que le coudoiement d'Autrui est déjà le commencement de l'apprivoisement de ce qui nous constitue, de soi-même. Dans l'éclat du miroir tendu à son lecteur, surgit la nef qu'est toute vie. Le tâtonnement est nécessaire. L'errance est boussole de tout dépassement soi.

    par KONÉ Pierre Le 06 septembre 2016 à 13:57