Musique

24 caprices

Pietro Antonio Locatelli (1695-1764). Compositeur

Gabriel Tchalik, vl

Edité par Alkonost classics ; distrib. Harmonia mundi distribution - paru en [DL 2015]

Les 24 Caprices de Pietro Antonio Locatelli sont uniques en leur genre, tant sur le plan de la forme que du contenu. Tirés de L'arte del violino opus 3, publié en 1733 à Amsterdam, ils sont placés à la fin des mouvements extérieurs des 12 Concertos que comporte ce recueil. Ils sont les cadences écrites de ces mouvements. Locatelli précise dans l'en-tête de la partition que ces Caprices peuvent être joués indépendamment des Concertos de l'opus 3. Ce sont des pièces autonomes, qui ont les caractéristiques d'une cadence, soit une forme très libre et une virtuosité très inventive.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

vos avis

  • Caprices de Paganini, oui ! Mais qui connaît ceux de Locatelli ? 5/5

    Les Caprices de Paganini sont l'un des must des violonistes virtuoses, mais qui sait qu'il eut un célèbre prédécesseur en la personne de Locatelli, virtuose réputé lui aussi, dont les caprices sont des cadences liées à ses concertos que l'on peut leur joindre, ou jouer indépendamment. Ces oeuvres demandent une technique hors du commun, ici parfaitement assumée par Gabriel Tchalik au sein d'un document particulièrement soigné. A noter qu'il joue sur un instrument réalisé par un remarquable luthier de la banlieue sud de Paris. L'enregistrement est réalisé, quant à lui dans la modeste église d'une commune de cette même banlieue... Le résultat est une totale réussite en même temps qu'une passionnante découverte.

    par Louis - Marie HAMEL Le 10 novembre 2019 à 09:14