Musique

6 ½

Les Innocents (Groupe de musique pop). Musicien

Edité par Sony music entertainment - paru en 2019

Les Innocents présentent 6 ½, un sixième album et demi, brut de matières premières. On l'imagine joué dans une maison de famille baignée de lumière, au vieux parquet solide, égratigné par le temps. Un album porté par ses précédents, fort de quatre mains instrumentales, d'une double plume artistique. Les Innos pour de vrai, intimes et cohérents et cette jolie perspective de dix titres à écouter en boucle.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Fous à lier | Les Innocents (Groupe de musique pop)
Musique

Fous à lier

Les Innocents (Groupe de musique pop) - Virgin France - 1991

Un homme extraordinaire. Je vais à Bang-Bang. L'autre Finistère. Mon dernier soldat. Confe...

Post-partum | Les Innocents (Groupe de musique pop)
Musique

Post-partum

Les Innocents (Groupe de musique pop) - Virgin - 1995

Un monde parfait. Long, long, long. Lune de lait. Dentelle. Entre Amos et Amsterdam. Lésio...

Cent mètres au paradis | Les Innocents (Groupe de musique pop). Musicien
Musique

Cent mètres au paradis

Les Innocents (Groupe de musique pop). Musicien - Virgin Music - 1989

Chargement des enrichissements...

vos avis

  • Nous vieillirons ensemble 5/5

    Les Innocents cultivent une forme de mélancolie musicale, celle que Victor Hugo (paraît-il) définissait comme étant "la joie d'être triste". En moi les paroles et les mélodies de "6 1/2" font écho comme, en leur temps, "Cent mètres au Paradis", "Saint-Sylvestre", "Fous à lier" ou "Post parfum". Question de génération certainement. Mais n'est-ce pas aussi le propre de la musique pop(ulaire) d'être le marqueur d'une génération ? J'ai tenté, en prenant une phrase dans chacune des chansons, d'extraire la substantifique moelle de cet album : "Et peut-être un beau jour ne plus tenir ce que t'as laissé passer. Dans les îles d'amnésie vendre des souvenirsrattraper les années qui passent. Pas parler des mots mal tombés trop tard, Pourrais-tu me dire ? De quoi suis-je mort ? Ce soir, c'est d'autres coeurs qui se brisent. Quand même j'ai pris un lit double des fois que tu viennes. Quand le mot de la fin est dehors ne t'en va pas déjà." PS : Le titre "Slow#1" est une pépite. Un hommage à tous ces slows qui décident pour vous de la suite…

    par Malise Le 05 juillet 2019 à 11:22