Livre

Babylone

Yasmina Reza (1959-....). Auteur

Edité par Flammarion - paru en DL 2016

Un homme en costume cravate et aux cheveux blancs est contre un mur dans la rue avec un air effrayé. ©Electre 2016

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

La traversée de l'hiver | Yasmina Reza (1959-....). Auteur
Livre

La traversée de l'hiver

Yasmina Reza (1959-....). Auteur - Actes Sud - 1989

Théâtre (Paris. 1985).

La pièce a été créée le 6 octobre 1989, au Théâtre d'Orléans par le Centre national de cré...

Conversations après un enterrement : [Paris, Théâtre Paris-Villette, 15 janvier 1986] | Yasmina Reza (1959-....). Auteur
Livre

Conversations après un enterrement : [Paris, Théât...

Yasmina Reza (1959-....). Auteur - Papiers - 1986

Théâtre (Paris. 1985).

Une pièce créée le 15 janvier 1987 au Théâtre Paris-Villette.

Art : [Paris, Comédie des Champs-Elysées, 28 octobre 1994] | Yasmina Reza (1959-....). Auteur
Livre

Art : [Paris, Comédie des Champs-Elysées, 28 octob...

Yasmina Reza (1959-....). Auteur - Actes sud - 1994

Théâtre (Paris. 1985).

A l'occasion de l'achat d'une toile toute blanche d'un peintre contemporain, trois amis se...

L'homme du hasard : [Paris, Théâtre Hébertot, 19 septembre 1995] | Yasmina Reza (1959-....). Auteur
Livre

L'homme du hasard : [Paris, Théâtre Hébertot, 19 s...

Yasmina Reza (1959-....). Auteur - Actes Sud - 1995

Théâtre (Paris. 1985).

Un compartiment de train, un homme et une femme, chacun en soi-même. Une pièce créée le 19...

Hammerklavier : récit | Yasmina Reza (1959-....). Auteur
Livre

Hammerklavier : récit

Yasmina Reza (1959-....). Auteur - A. Michel - 1997

Théâtre | Yasmina Reza (1959-....). Auteur
Livre

Théâtre

Yasmina Reza (1959-....). Auteur - A. Michel - 1997

Trois pièces créées entre 1987 et 1994. Conversations après enterrement évoque les retrouv...

Une désolation : roman | Yasmina Reza (1959-....). Auteur
Livre

Une désolation : roman

Yasmina Reza (1959-....). Auteur - A. Michel - 1999

Hammerklavier : récit | Yasmina Reza (1959-....). Auteur
Livre

Hammerklavier : récit

Yasmina Reza (1959-....). Auteur - Librairie générale française - 1999

Le Livre de poche.

Le pique-nique de Lulu Kreutz | Yasmina Reza (1959-....). Auteur
Livre

Le pique-nique de Lulu Kreutz

Yasmina Reza (1959-....). Auteur - A. Michel - 1999

Trois versions de la vie : [Paris, Théâtre Antoine, 7 novembre 2000] | Yasmina Reza (1959-....). Auteur
Livre

Trois versions de la vie : [Paris, Théâtre Antoine...

Yasmina Reza (1959-....). Auteur - A. Michel - 2000

Un soir, dans un appartement parisien. Henri et Sonia débattent d'un sujet familial alors ...

Chargement des enrichissements...

vos avis

  • Jouer avec la mort pour en finir avec la vacuité de la vie 2/5

    Babylone, c'est l'histoire d'Elisabeth, une parisienne d'une soixantaine d'années qui organise une fête entre amis. On suit le fil de sa pensée tout au long de cette préparation puis lors de la soirée elle-même. Son regard sur la vie, où elle mêle passé et présent, est à la fois mélancolique et sarcastique. Elisabeth incarne le célèbre extrait de l'Ecclésiaste "Vanitas vanitatum et omnia vanitas" (vanité des vanités, tout est vanité). Son personnage vieillissant se retrouve face à la vacuité de la vie, au temps qui passe et à la solitude.On comprend mieux le tournant surréaliste que prend l'histoire par la suite, un peu à la Ionesco. Jean-Lino, le voisin du dessus, et bon ami d'Elizabeth avoue qu'il vient de tuer sa femme. Ce n'est pas la peur, le choc ou un sentiment d'absurdité qui domine chez l'héroïne. Non, c'est l'excitation. L'excitation du jeu. Cette situation chamboule son quotidien, bouleverse ses habitudes. Elle n'est plus déterminée à regarder sa vie passer. Au lieu d'être face à l'angoisse de la mort, la mort de la femme de son ami et sa propre mort, elle joue. Elle met à distance la mort, la narration prend un aspect comique, comme si narrateur et auteur se donnaient l'illusion, un temps, de dominer la mort."J'ai saisi le manteau, et le sac qu'il tenait toujours en hauteur avec son bras replié. Nous nous sommes enfin regardés. J'ai retrouvé ce que j'aimais dans ses yeux. Par-dessus n'importe quelle tristesse, la flamme d'espièglerie. Photo numéro trente-deux : Monsieur Manoscrivi regardant Elisabeth Jauze s'emparer du manteau et du sac."

    par LEYRONNAS Marie Le 19 avril 2017 à 18:53