Vidéo numérique

Vers le silence

Jean-Stéphane Bron (Réalisateur)

Date : 2018 - Durée : 00h09


Pour accéder à cette vidéo, vous devez être inscrit en bibliothèque de prêt et saisir votre numéro de compte lecteur et votre mot de passe après avoir cliqué sur "Consulter la vidéo" .

Pendant le tournage de son film documentaire “L’Opéra”, sorti au cinéma en avril 2017, Jean-Stéphane Bron a suivi pour la 3e Scène l'orchestre et le directeur musical de l’Opéra national de Paris, Philippe Jordan, dans le cadre des répétitions de la Symphonie n°9 de Gustav Mahler dont l’interprétation repose paradoxalement sur… Le silence. Plus connu pour ses films à thématique politique (Connu de nos services, L'Expérience Blocher), le réalisateur suisse a croisé la route d'un autre Helvète, qu'il qualifie de «sujet inépuisable en lui-même», le chef d'orchestre et directeur musical de l'orchestre de l'Opéra de 2009 à 2021. À la recherche d'une piste de travail pour le court métrage, il sollicite Philippe Jordan, rencontré à l'occasion du tournage de "L’Opéra", documentaire qui raconte depuis les coulisses, une saison à l’Opéra de Paris. Après un an de repérages et une saison passée dans les salles de l'Opéra, avec les chanteurs et les danseurs, Jean-Stéphane Bron a envie de filmer l'orchestre, qui se prépare en novembre 2016 à interpréter à la Philharmonie de Paris l'ultime symphonie de Gustav Mahler. C'est le maestro qui lui donne la clé du film: partir de la vérité de l'interprète, de sa vision de l'oeuvre, liée à la vie de Mahler: quatre mouvements symphoniques pour quatre chants d'adieu aboutissant au silence. Pour un projet de court métrage, Bron estime qu'il faut se concentrer sur une seule idée et c'est cette idée-là qui guide le montage, de répétition en concert et de sforzato en pianissimo: comment un chef parvient-il à conduire ses musiciens (et les spectateurs) vers le silence ? «Filmer Philippe Jordan tient du rêve éveillé. Il occupe le cadre, il déborde du cadre, il est à la fois totalement présent à la musique, et ailleurs, connecté à quelques forces invisibles.» (Jean-Stéphane Bron)

Consulter en ligne

Chargement des enrichissements...

vos avis