Musique

Rosamunde. Der Tod und das mädchen. La Jeune fille et la mort = Rosamunde

Franz Schubert. Compositeur

Quatuor Hermès, interprète

Edité par Play It Again Sam - paru en C 2021

Tour à tour d'une ampleur symphonique et d'un lyrisme intimiste, d'une noirceur saisissante et d'une douceur enveloppante, ces deux monuments chambristes révèlent le double visage de Schubert. Fin 1822, Schubert apprend qu'il a contracté une maladie vénérienne. Ses espérances sont "réduites à néant", amitié et amour se muent en " torture ". Il jette toutes ses forces dans le travail et entame la partie la plus profonde de son oeuvre. Naissent alors le cycle de lieder La Belle Meunière, puis, en 1824, le Quatuor Rosamunde, la Sonate Arpeggione et le Quatuor La Jeune Fille et la Mort. Il laisse de plus en plus d'oeuvres inachevées, mais tout ce qu'il termine prend une dimension nouvelle. Ses quatuors ne sont plus du " premier violon accompagné " : ils gagnent en expressivité, en puissance et en richesse symphonique. Le Quatuor à cordes nʿ13 en La mineur, D.804 Rosamunde fut le seul imprimé et exécuté en public du vivant de Franz Schubert. C'est une oeuvre murmurée, avec ses trémolos, ses unissons de mélodies, ses modulations. Ce quatuor à cordes est profondément touchant par ses confidences sans véhémence ni dramatisme. Hymne nocturne à la nostalgie, il est fragile et ne doit être joué ni désolé, ni trop léger, toujours dans l'ambiguïté entre rosée et larmes. Schubert y fait entendre une musique ni gaie, ni triste, tout simplement fraternelle. Le Quatuor à cordes nʿ 14 en Ré mineur, D. 810 La Jeune Fille et la Mort est une pièce dictée par le désespoir. Schubert rejoint Mozart qui disait que la mort est la meilleure amie de l'homme. Il écrit son quatuor en Ré mineur, tonalité du Requiem de son aîné. Très dramatique, le premier mouvement est une lutte pour la vie. Dans le deuxième mouvement, la mort est acceptée. Le drame revient dans le troisième mouvement de manière ironique. Puis l'oeuvre se termine par une danse de mort, un presto sous forme de tarentelle (la danse italienne inventée pour soigner la piqûre de la tarentule). Dernier accord en Ré mineur. L'issue tragique ne fait aucun doute...

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Glaube, hoffnung, liebe | Franz Schubert. Compositeur
Musique

Glaube, hoffnung, liebe

Franz Schubert. Compositeur - Play It Again Sam - C 2022

Ces chagrins dissimulés à nos larmes. Un premier album consacré à Schumann révélait avec é...

Schubertiade | Franz Schubert. Compositeur
Musique

Schubertiade

Franz Schubert. Compositeur - BR Klassik - C 2022

Transfiguration | Franz Schubert. Compositeur
Musique

Transfiguration

Franz Schubert. Compositeur - Believe - C 2022

Enregistrement du 26 au 29 septembre 2021 à la Collégiale de Cardona (Catalogne) Jordi Sav...

Die Schöne Müllerin, D.795 | Franz Schubert. Compositeur
Musique

Die Schöne Müllerin, D.795

Franz Schubert. Compositeur - Hyperion Records - C 2022

Piano sonatas D. 537, 568 & 664 | Franz Schubert. Compositeur
Musique

Piano sonatas D. 537, 568 & 664

Franz Schubert. Compositeur - Pias - C 2022

Schubert, Brahms, Schumann | Franz Schubert
Musique

Schubert, Brahms, Schumann

Franz Schubert - Distrib. Polygram - 1992

Ovation ; . Kathleen Ferrier Edition

What the Edinburgh Festival has meant to me / Kathleen Ferrier. Die junge Nonne ; Romance ...

Trio en mi bémol majeur | Franz Schubert
Musique

Trio en mi bémol majeur

Franz Schubert - Distrib. EMI - 1987

Références

Trio en si bemol majeur op.99 | Franz Schubert
Musique

Trio en si bemol majeur op.99

Franz Schubert - EMI - 1987

Trio for piano, violin and violoncello, Eb major, D.929 | Franz Schubert
Partition

Trio for piano, violin and violoncello, Eb major, ...

Franz Schubert - Eulenburg - [date de publication inconnue]

Eulenburg Miniature Scores

Trio in Es : fur Klavier, Violine und Violoncello | Franz Schubert
Partition

Trio in Es : fur Klavier, Violine und Violoncello

Franz Schubert - Barenreiter - 1975

Chargement des enrichissements...

vos avis